Jean COMMUNAL

Publié le Mis à jour le

Septième enfant d’une famille de 9, Jean naît au Cluel le samedi 8 juillet 1876 à 1 h du matin. C’est son père, Jean, qui est originaire du Cluel où il est né le 22 mai 1835. Il se marie le 10 novembre 1860 avec Marie CHASSAING, née aux Epines de Condat-lès-Montboissier le 9 mai 1839. Leur premier enfant, Jean Marie Joseph voit le jour au Cluel le 12 septembre 1862. Marié en 1890 avec Anne DUTOUR, il donnera naissance entre autres à Joseph Claude, neveu de Jean, soldat de la Première Guerre Mondiale qui sera tué au Mont Kemmel en Belgique en avril 1918. Arrive ensuite Jeanne, le 7 août 1864. Mariée avec Antoine DUTOUR, ses trois fils, aussi neveux de Jean, seront soldats pendant la même guerre. Jean Alexis et Joseph Maurice en reviendront alors que Claude Léon Joseph y laissera la vie à Verdun en septembre 1917. Naissent ensuite Marie Philomène le 11 novembre 1866, Françoise le premier avril 1869 (qui meurt à l’âge de 2 ans ½ en 1871), Antoine Maurice le 16 septembre 1871 (qui sera aussi soldat pendant la Première Guerre Mondiale) et enfin une enfant sans vie en 1874. Après Jean suivent un petit garçon mort-né en 1878 puis une dernière fille, Marie le 13 février 1880.
Jean est tailleur d’habits en 1896 lors de sa visite d’incorporation. Il mesure 1 m 65, possède des cheveux et des yeux châtains. Il a un visage ovale, avec un front haut, un menton rond et une bouche moyenne. Il ne présente pas de signe particulier. Il est incorporé au 105e RI le 16 novembre 1897. Passé soldat de 1e classe le 16 novembre 1897, il est renvoyé dans ses foyers le 22 septembre 1900. Le 28 avril 1901, il habite au 38 rue du Port à Clermont-Ferrand.

ClermontRueduPort.jpg

Le 27 juin 1903, il se marie avec Madeleine BRUNEL à Montferrand. Il donne naissance à deux garçons au moins : Joseph Annet le 6 septembre 1904 (qui sera adopté par la Nation en 1919 et se mariera à Clermont-Ferrand en 1930), et Emile Marius le premier décembre 1905 (qui va mourir à Lezoux en 1975). A la déclaration de la guerre, il arrive au 99e RIT de Clermont-Ferrand le 13 août 1914. Il reste au dépôt et le 16 novembre de la même année, il est réformé pour faiblesse générale et épilepsie constatée. Il a alors 38 ans. Quelques mois plus tard, il décède le 19 mars 1915.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s