Marc CHADUC

Publié le Mis à jour le

Originaire de Fournols (né à Puy Hautier le vendredi 21 février 1968), Marc n’habite Echandelys qu’après son mariage. Ses parents, Jean CHADUC, scieur de long et Marie PARROT ont déménagé à Aix-la-Fayette lorsque Marc passe sa visite d’incorporation. Il est cordonnier et mesure 1 m 52. Ses cheveux sont châtain clair et ses yeux châtains, ornant un visage ovale et un menton rond. Ajourné pour défaut de taille en 1889 puis 1890, il est versé aux services auxiliaires en 1891.

Le 5 novembre 1892, il se marie avec Antoinette GENESTIER née aux Fougères (commune d’Aix-la-Fayette) le 4 avril 1871, mais habitant à la Fayolle. Les parents de Marc sont déjà décédés (son père en 1891 et sa mère en 1876). Le couple vient alors habiter au bourg d’Echandelys et Antoinette donne naissance à Jean Eugène au bourg le 22 août 1893. Malheureusement, le petit garçon ne survit qu’un mois. Naissent ensuite Jeanne Marie, le 8 décembre 1896, qui épousera en 1920 Jean Alexis DUTOUR, ancien soldat de la Grande Guerre et Henri Antoine le 18 juillet 1898 qui se mariera avec Marie Yvonne PONCHON, fille de Francisque PONCHON (qui sera rattrapé par la guerre, devenant soudain apte au service auxiliaire en 1914 à l’âge de 37 ans). Les affaires doivent tourner car Marc a un ouvrier en 1901 en la personne de Claudius COLLANGE. Leur dernier enfant, Madeleine Francine voit le jour toujours au bourg le 9 mai 1914.

Nous ne connaissons pas le parcours de Marc pendant la Première Guerre Mondiale. Sa fiche matricule note une affectation au 13e escadron de commis et ouvriers et la CS de Clermont-Ferrand du 17 septembre 1915 le maintient au service auxiliaire pour obésité.

Cordonniermilitaire.jpg

Nous ne savons même pas à quelle date il aurait commencé mais aurait été libéré le premier octobre 1915. Toutefois son départ est effectif comme en témoigne la demande qu’il effectue auprès de la municipalité afin d’en obtenir une aide :

CHADUC M Delib1914 01.jpg

Le 20 novembre 1918, il est définitivement libéré de ses obligations militaires. Il meurt au bourg le premier avril 1925, trente ans avant son épouse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s