Jean Antoine ROUX

Publié le

Avant dernier enfant d’une famille de quatre, Jean naît au Buisson le vendredi 15 décembre 1871 à 10 heures du soir de Jean, scieur de long, né également au Buisson le 24 mars 1829 et d’Antoinette COMMUNAL née au Moulin Rouge de Condat-lès-Montboissier le 10 mai 1839. Ses parents se sont mariés à Echandelys le 15 septembre 1861 et donnent naissance tout d’abord à deux filles, Françoise Philomène le 30 mars 1863 et Anne Claudine Adèle le 29 mai 1867. Après Jean, arrive Félix Jean François le 6 mars 1877, qui va malheureusement décéder le 5 décembre 1895. Un cousin de Jean, Eugène Jean Marie ROUX, fils de son oncle Jean Marie, sera également soldat pendant la Première Guerre Mondiale. Lors de sa visite d’incorporation, Jean est cultivateur. Nous ne connaissons pas sa taille. Ses cheveux sont blonds, avec des yeux châtains, et un visage ovale. Son front est large, avec un menton rond et une bouche dite grande. Il est versé aux services auxiliaires en raison de varices. Aussi n’a-t-il aucune expérience militaire. Il se marie le 3 juillet 1897 à Echandelys avec Célestine VAISSE née au Buisson le 19 mai 1880 et reprennent la ferme familiale à la mort du père de Jean survenue en 1904. Entre-temps, le jeune couple a donné naissance à Marcelle Jeanne Antoinette au Buisson le 21 juin 1898 (Elle se mariera en 1920 avec Etienne Robert BERAUD, également ancien Poilu).

A la déclaration de la guerre, Jean arrive au 13e escadron du train à Clermont-Ferrand le 3 janvier 1916. Il est âgé de 44 ans. Il reste certainement dans la région bien qu’il ne soit pas possible, faute de témoignage, de connaître exactement son affectation. De toute manière, la situation familiale est difficile :

ROUX J A Delib1916 01.jpg

Le 30 mai 1917, Jean est détaché comme apiculteur à Echandelys. Passé virtuellement au 53e RAC le 10 novembre 1917, il est libéré de ses obligations militaires le 20 décembre 1918. Quel contraste par rapport à son cousin Eugène, du même âge, qui va rester 4 ans sous les drapeaux et dans des unités qui ont comptabilisé des pertes … Jean s’éteint à Fauplantat en 1933, précédant d’un an son épouse.

 

 

2 réflexions au sujet de « Jean Antoine ROUX »

    Eugène Jean Marie ROUX « Echandelys et la Grande Guerre a dit:
    8 septembre 2017 à 9 h 41 min

    […] le 5 janvier 1879. Eugène aura un cousin germain paternel fils de son oncle Jean, prénommé Jean Antoine, qui sera également soldat pendant la Première Guerre […]

    Etienne Robert BERAUD « Echandelys et la Grande Guerre a dit:
    8 septembre 2017 à 9 h 44 min

    […] 1920, il se marie à Echandelys avec Marcelle Jeanne Antoinette ROUX du Buisson et dont le père Jean Antoine a également été soldat pendant la Première Guerre Mondiale, hameau dans lequel le jeune couple […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s